Les sites de métallurgie ancienne de réduction du fer se répartissent sur différentes parties du territoire national. La réduction traditionnelle du fer se faisait par le biais de structures appelées fourneaux et qui sont repartis en deux (02) ensembles au regard de leur mode de fonctionnement : Un premier ensemble ne requérant que l’air ambiant au cours de la réduction. Ce sont les fourneaux à induction directe parmi lesquels on rencontre les structures les plus imposantes pouvant atteindre 5 m mètres de hauteur. Ces grandes structures se rencontrent surtout dans l’aire d’occupation moaaga, surtout dans le Yatenga, et le Bam. Un second ensemble de fourneaux se caractérisent par la singularité de leur architecture : il s’agit des fourneaux souterrains ou semi souterrains : vus de l’extérieur, ces derniers sont comparables à des poulaillers, avec des toits surmontés d’une cheminée. De l’intérieur, le bâti s’enfonce d’environ 2 m dans le sol. A partir des études scientifiques réalisées et du fait de la survivance d’une intense activité métallurgique dans différentes régions, le pays a été divisé en grandes provinces métallurgiques (cf. carte ci-dessous). Deux provinces ont été retenues du fait de la spécificité de leur mode opératoire. Ce sont : La province métallurgique des Boose, la plus vaste et qui occupe presque toute la moitié ouest du pays. On y rencontre les grands fourneaux appelés Boose (sing. boaga), et qui fonctionnent avec des soufflets. Ce type fut surtout connu grâce à la tradition orale car peu de vestiges ont survécu. Il a une hauteur variant entre 90 cm et 170 cm, peut être incliné et soutenu alors par une fourche. Il existe également un autre type de fourneaux mesurant de 2 à 5 m  de hauteur appelés en langue vernaculaire « Boonsé », dont certains exemplaires sont encore visibles dans les provinces du Bam, de l’Oubritenga, du Passoré, du Sanmatenga, et du Yatenga. On a enfin un troisième type appelé « fonoga » (pluriel fononse), fonctionnant également avec des soufflets, mais avec des dimensions plus réduites que le boaga avec une hauteur maximale de 50 cm. Les sites majeurs de la  province métallurgique boose  sont : les sites de Ronguin, Tiwéga, Yamané et Kindibo.