On peut quelque part dire que la samba a débarqué au Brésil avec les esclaves importés d’Afrique. Son rythme endiablé est effectivement issu des danses tribales que ces peuples déracinés pratiquaient dans ce Brésil qu’ils n’avaient pas choisi pour maintenir vivantes leurs traditions. Elle est essentiellement basée sur des percussions, même si des instruments d’harmonie l’accompagnent. Selon les versions, le mot même de » viendraient des expressions « gaieté »  ou bien « excité ». Ce qui convient parfaitement à cette musique – et la danse qui va avec – rapide et syncopée.